Janine Bharucha

Janine Bharucha - formatrice IFJS

.

Attestations IFJS

  • Praticienne en massage bien-être – 1986
  • Formatrice en Toucher-massage – 1987

Autres formations

  • Des études en littérature anglaise et civilisation américaine.
  • Formée à l’IDHEC, section réalisation.
  • Formée en art dramatique (André Var), mime (Pinok Ematho) et claquettes (Sarah Petronio).

Activités

  • D’origine indienne, Janine a été sensibilisée dès son plus jeune âge au massage, pratique traditionelle de l’hygiène de vie des Hindous.
  • Après une vie professionnelle dans le monde des arts, du cinéma et de la danse, elle intègre l’équipe pédagogique IFJS en 1988 et réoriente sa vie professionnelle vers la formation des techniques conçues par Joël Savatofski. Elle anime les stages d’initiation orientés tout public et intervient dans le cycle professionnel de Praticien en massage bien-être®. Elle fait partie du jury d’évaluation. Elle anime des formations thématiques IFJS : Auto-massages, Qi Qong et Massage ayurvédique.
  • Depuis 1995, elle intervient auprès des professionnels de santé, dans différents hôpitaux de la région Nord et de la région parisienne. Janine intervient dans de nombreux IFSI-IFAS de la région parisienne, mais aussi auprès des Infirmières Cliniciennes par le biais de la Société française des infirmières cliniciennes (ULESI). Auteur de différents ouvrages : « Un peu Parsi, un peu par là » aux Ed. l’Embarcadère et « Auto-massages express » aux Ed. Larousse.

Bibliographie

Livre "Auto-massage express" de Janine Bharucha

Janine Bharucha est l’auteure du livre « Auto-massage express », aux éditions Larousse en 2014.

Présentation de l’éditeur

« L’idée de ce guide malin est née de ces moments d’énervement ou d’impatience que nous connaissons tous, par exemple, quand nous sommes bloqués au feu rouge ou dans l’ascenseur, sur un quai de métro ou… devant la télé ! L’auteur propose alors de profiter de ces courts moments contraignants ou inutiles pour se faire du bien et voir du coup les feux rouges en rose ! »

Présentation de l’auteure

« Dans mon métier de formatrice à l’École Européenne du Toucher-Massage (IFJS, Institut de formation Joël Savatofski), il m’arrive régulièrement, lors de différents stages, de montrer ça et là des manœuvres toutes simples, pour se faire du bien quand on a quelques minutes, voire quelques secondes, devant soi. Je les présente en précisant : «Ce sont des petits gestes de rien du tout que vous pouvez faire, par exemple, quand vous êtes dans votre voiture au feu rouge.» Je dis «au feu rouge» systématiquement. Cette invitation ponctue mes journées de formation. À chaque fois, qu’après une démonstration, je lance : «C’est un geste que vous pourriez faire, notamment…» Et là j’attends que tout le groupe termine ma phrase avec «… au feu rouge !», dans la bonne humeur et la rigolade-régalade. Mais ce sont des gestes et des exercices que vous pouvez faire dans une multitude de circonstances : quand vous êtes seul dans l’ascenseur, devant votre télévision, en attendant le bus, dans le train, dans l’avion, ou dans votre salle de bains, etc.
Profitez d’un moment d’attente, d’inactivité ou de stress, pour vous décontracter, souffler, tomber les épaules, relâcher les mâchoires et libérer votre respiration. De courtes pauses dans la journée où vous vous autorisez à vous occuper de votre propre bien-être.
Lors des stages, on se «palpe», on se «tâte «J’assume les mots, pour prendre conscience du sens du toucher et en améliorer la qualité. Quand je parle d’améliorer la qualité du sens du toucher, c’est parce que c’est le sens le plus bafoué de tous. Il est aussi important chez le bébé qui découvre le monde en explorant goulûment tout ce qui tombe sous ses petites menottes au grand dam de ses parents. Alors, quand il malaxe sa bouillie et qu’il en recouvre son visage et ses cheveux et la fait gicler partout sur la table, c’en est trop.
– Arrête Boubou ! T’en mets partout ! C’est sale ! Pas touche. Touche avec les yeux, pas avec les mains.
Et voilà comment on sabote son sens du toucher. Puis, quand il grandit, viennent s’ajouter toutes les mises en garde, la distance interpersonnelle à respecter absolument, cette bulle de protection de quarante centimètres autour de sa personne qu’il lui faut préserver. Alors que nous sommes tous des sous-touchés et que nous en souffrons, parfois sans le savoir, ou parfois en le contestant.
J’aime la phrase de Joël Savatofski, en exergue sur la première page de son livre, Le Toucher-Massage : «Qu’est-ce que cette société où il est plus facile de se connecter à Internet que de prendre la main de quelqu’un qui souffre ?»
Ma nièce, Holly, quand elle avait cinq ans, entourait le haut de son corps à pleins bras, en se serrant fort et disait : «Oh, les câlins, les câlins, c’est tellement bon que quand il n’y a personne pour m’en faire, je me les fais toute seule !»
C’est déjà un premier geste de tendresse que vous pouvez vous faire vous-même en quelques secondes pour vous rappeler que vous vous aimez bien, avant la série de gestes que je vous propose dans ce petit livre. Dans quel ordre vais-je les présenter ? Il n’y a pas d’ordre de priorité ou d’importance. C’est selon ce que vous ressentez, ce que réclame votre âme. Non, ça c’était pour la rime, mais ce n’est pas faux. L’esprit, le corps et l’âme ne font qu’un. Ce qui fait du bien à l’un fait du bien au tout. Mais pour être logique, commençons par la tête pour descendre jusqu’aux pieds. C’est parti ! »

Livre "un peu parsi un peu par là" de Janine BharuchaJanine Bharucha est également l’auteure du livre « Un peu Parsi, un peu par là », paru en 2004 et aujourd’hui épuisé.

« Une balade tendre dans la communauté des Parsis. La communauté des Parsis, adeptes de Zarathoustra exilés de Perse et réfugiés en Inde depuis des siècles, se réduit d’année en année. Janine Bharucha parle de sa religion avec beaucoup de tendresse et en déroulant le fil de sa vie, évoque celle de ses parents et de ses grands-parents, les couleurs et les saveurs de Mother India et sa propre trajectoire… Bombay, Paris en passant par New York, Montréal et Vérone, le lecteur suit avec bonheur cette amoureuse de la vie et son récit gourmand. Elle offre, avec une grande générosité, ses expériences de femme, de mère, tout autant que de formatrice en Toucher-Massage, comme pour nous encourager à goûter pleinement la vie, à oser s’enthousiasmer encore.
Une ballade tendre, luxuriante et joyeuse, ponctuée d’éclats de rire et racontée dans une langue débordant de vitalité et de sincérité ».