Les applications du Toucher-massage dans les soins

Intérêts des techniques enseignées

Au delà du savoir-faire et des spécificités de chaque professionnel de la santé, le Toucher-massage vient redonner toute sa noblesse à l’acte de prendre soin. Il n’est pas question ici de créer un nouveau métier, mais d’élargir, d’enrichir un domaine de compétence, de s’affirmer en tant que professionnel, dans la légitimité des actes de bien-être, de confort et d’accompagnement. Ce sont donc tous les métiers de la santé qui sont ici concernés et que nous rassemblons sous l’appellation de soignants.

Intérêts de cette pratique

Dans tous services de soins confondus,

le Toucher-massage est plébiscité par les soignants comme une façon privilégiée de redynamiser leur pratique. Les arguments cités sont les suivants :

  • s’investir et s’affirmer dans une attitude bientraitante ;
  • utiliser le toucher pour une communication différente (communication non verbale) ;
  • être en mesure de mieux accueillir et d’accompagner la souffrance, la détresse liée à la maladie ;
  • savoir relaxer un corps tendu par le stress ou l’anxiété.

Dans les services de soins spécialisés,

comme les services d’oncologie, de réanimation, les unités de soins palliatifs, la formation Toucher-massage permet à la personne formée d’être à l’initiative de la mise en place de soins de supports, de leurs gestion et de leur évaluation.

Dans les services de pathologies chroniques,

type rhumatologie, soins de suite, le soignant formé peut stimuler une politique de soins autour de la pratique du Toucher-massage dans la prise en charge non médicamenteuse de la douleur. Instaurer des méthodes d’évaluation autour de cette pratique, rejoindre des groupes de travail existants et participer à des travaux de recherche.

Au sein des services de longs séjours,

type EHPAD, gérontologie, santé mentale, la personne référente en Toucher-massage pourra s’investir et fédérer les soignants autour d’une approche différente du corps de la personne âgée ou de la personne porteuse d’un handicap. Mettre en place des ateliers à médiation corporelle, pour le maintien de l’autonomie ou l’estime de soi.

Les services naissance,

peuvent accueillir la mise en place d’une pratique d’accompagnement différente, organiser des ateliers massage bien-être pour la future maman et le bébé.

Rejoindre une unité mobile de soins palliatifs,

une équipe mobile de praticiens bien-être, une unité de soins anti-douleur : être référent en Toucher-massage vous permet de plébisciter et obtenir ce type de poste. De nombreux soignants sont aujourd’hui détachés sur ce type de poste à temps partiel ou à temps complet. Des informations sont à votre disposition.

La santé au travail :

être à l’initiative d’une dynamique institutionnelle : construire, organiser et gérer des permanences bien-être pour le personnel.

Etre formateur :

initier les futurs professionnels dans les différents domaines du soin : aider à communiquer autrement (nouveau référentiel infirmier, chapitre compétences transverses – compétence 6) – accompagner les étudiants à s’affirmer dans une attitude bienveillante. Cultiver le goût et l’envie de toucher mieux et de masser bien !