Le massage de bien-être en France

Tour d’horizon du massage de bien-être en France, de l’infirmier-masseur d’avant-guerre au praticien de massage bien-être d’aujourd’hui. Des techniques ancestrales pour un métier d’avenir, pour lequel le praticien doit allier savoir-être et savoir-faire.

A l’origine, infirmier-masseur…

Chez nous, il est bon de rappeler que les massages se sont développés au siècle dernier (20e), exclusivement dans le cadre des soins infirmiers sous le titre “infirmier-masseur“. Ce n’est qu’en avril 1946 qu’est née la profession de masseur-kinésithérapeute, créant alors ses propres critères de compétence.

massage_sixtiesDe fait, le massage est resté longtemps assimilé à un acte avant tout médical, pratiqué par une «blouse blanche», idée dont le public a encore du mal à se défaire.

Le renouveau californien

Ce n’est que dans les années 70 que véritablement apparaît une autre idée du rapport au corps.  L’arrivée du massage californien, technique de massage bien-être par excellence, participe de cet élan mais reste limité à quelques cabinets privés ou groupes de développement personnel.

pause-detente-sur-autorouteC’est notamment grâce à l’impulsion de Joël Savatofski, dans les années 90, que le massage sort de sa semi-clandestinité pour descendre dans la rue et s’ouvrir au public sous des formes adaptées au quotidien de chacun (voir sur ce point l’article « Au fil du temps…« ). C’est cette démocratisation, «démédicalisation», qui permet aujourd’hui à de multiples secteurs de la société de se rapproprier le massage (esthétique, remise en forme, culturel, entreprise, etc.). Cette démarche reçoit aussi un écho favorable dans le milieu hospitalier : les soignants trouvent là un outil extraordinaire de communication, de lutte contre la douleur et contre l’inconfort des malades, et simultanément un nouveau sens à leur travail… un juste retour des choses.

Le phénomène massage

massage-au-chocolatNotre société communicante et commerçante s’est aussi emparée du «phénomène massage» et l’on voit aujourd’hui fleurir moultes techniques, s’inspirant parfois de méthodes ancestrales, du massage aux pierres chaudes à celui au chocolat, ou encore les massage du monde dont l’exotisme des termes suffit à faire rêver.

Créateurs d’emplois, le secteur du massage ne cesse de s’amplifier. Aujourd’hui, ce sont plus de dix mille praticiens de tous horizons confondus qui dispensent cet art, peu ou prou, que ce soit en cabinet, institut, boutique de bien-être, centre de thalasso, SPA, ou simplement en complément d’une activité médicale, sociale, ou éducative.

Pratique qualitative et ouverture au public

Reste qu’au-delà de toutes les techniques proposées, c’est avant tout le savoir-faire et le savoir-être du praticien qui garantira le développement et la pérennité de ce secteur d’activité. C’est dans cette voie que l’IFJS s’est engagé aujourd’hui, à la fois par la professionnalisation croissante de ses formations et par le développement d’un label. Cette démarche est une garantie de qualité pour le public comme pour le praticien formé au sein de notre école.

Devenir praticien avec l’IFJS

Notre école forme chaque année plus de 150 praticiens au sein des formations certifiantes de Praticien en massage bien-être, Praticien en Toucher-massage et Praticien en massage-assis. Découvrir les solutions proposées pour devenir Praticien certifié.