Plage massage

S’il est un moment où vous pouvez exercer l’art du massage sans contrainte de temps et de lieux, c’est bien le temps des vacances. Ce sera l’occasion de faire vos premiers pas, vos « premières mains » devrait-on dire, dans cette galaxie infinie du massage. A la plage, l’avantage c’est que le corps est prêt à recevoir : pas de vêtements gênants, pas trop de pudeur. L’inconvénient : les grains de sable, à moins de faire un gommage de tout le corps ! Mieux vaut éviter d’en barbouiller votre partenaire. Et coup double, avec votre huile de bronzage ! Bien sûr, chaque massage est interchangeable entre celui qui le prodigue et celui qui reçoit !

Les fiches pratiques que nous vous proposons sont inspirées du dernier livre de Joël Savatofski « 60 massages minutes » aux Éditions Larousse. Les dessins qui l’illustrent sont d’Alain Boyer.


1 – Massage du dos, couché, à l’huile

Ce massage est immédiatement relaxant, défatiguant et stimulant. Il donne une sensation exquise d’allongement, d’étirement du dos. Il est excellent pour les contractures et les tensions du dos.

Votre partenaire est allongé(e) de préférence sur une grande serviette. Agenouillé(e) au niveau de sa tête, commencez par quelques effleurages pleine paume de tout le dos. L’utilisation d’un peu d’huile est conseillée. Puis, posez vos mains à plat sur son dos et exercez une pression glissée continue avec les pouces tout le long des muscles de chaque côté de la colonne vertébrale, en balançant le poids de votre corps en avant, depuis le haut du dos jusqu’au sacrum. Terminez en ouvrant vos doigts en éventail. Remontez légèrement par les côtés, et répétez plusieurs fois ce trajet avec des pressions différentes.

Variante : les deux paumes de vos mains vont maintenant descendre alternativement et non simultanément vers le sacrum, de telle façon que, une des mains une fois arrivée au niveau du sacrum lâche le contact pour se repositionner sur l’épaule et repartir vers le bas comme si elle poursuivait l’autre main et ainsi de suite. Il n’y a pas d’impression de perte de contact, car il y a toujours une main au contact du dos.

Conseils

En basculant en avant, c’est le poids du corps du masseur qui donne la pression au niveau des pouces, pression qui pourra être dosée en fonction du transfert en avant (par exemple : un peu moins de pression en passant sur le creux lombaire et au contraire un peu plus à l’arrivée sur le sacrum).


2 – La manœuvre qui fait rire

Découvrez ce massage original qui, pendant sa réalisation, provoque souvent instantanément le rire. Vous verrez c’est magique ! Et cela se communique ! Ce massage stimulant permet de détendre, de décontracter toute la cuisse et la fesse.

Le receveur est allongé sur le dos à même le sol (mais il peut être notamment allongé sur un banc, un canapé, un lit…). Une de ses jambes est fléchie, genou en l’air, pied au sol (le pied peut aussi reposer sur l’épaule du donneur).

Faites face à votre partenaire et calez sa jambe fléchie entre vos deux cuisses (ou sur votre épaule). Empoignez sa cuisse et imprimez un mouvement très rapide de roulé avec les deux paumes de vos mains, sans resserrer les doigts, qui font tourner et ballotter tous les muscles de la cuisse. Répétez ce geste sur l’autre jambe, puis intervertissez les rôles : le massé devenant le masseur et le masseur le massé !


Formation en lien avec les techniques évoquées


Découvrir les autres fiches pratiques :