Le massage du dos à l’huile

Dans les années 90, Joël Savatofski a développé, en parallèle des techniques de massage bien-être à l’huile de tout le corps comme le Massage Essentiel® (voir la vidéo) ; des techniques abordables par tous et pour tous, plus adaptées à notre environnement et à notre quotidien.

Ces techniques, largement éprouvées aujourd’hui, permettent, même si on ne dispose que de peu de temps et quels que soient le lieu et les conditions matérielles (vêtu, assis, voire même debout), de remettre en forme, détendre, soulager, combattre le stress en quelques minutes seulement. Aisées à mettre en place, les Massages minutes (voir la vidéo) permettent de pratiquer en famille, mais aussi au travail ou en accompagnement d’autres pratiques de bien-être et de remise en forme !

Les fiches pratiques que nous vous proposons sont inspirées du dernier livre de Joël Savatofski « 60 massages minutes » aux Éditions Larousse. Les dessins qui l’illustrent sont d’Alain Boyer.


Le massage du dos à l’huile

Par des pressions glissées des mains depuis le haut du dos jusqu’au sacrum, testez un massage très simple mais apportant une sensation profonde et exquise de bien-être.

Durée : une à deux minutes.

Bénéfices :

• Dissout les tensions de l’ensemble du dos (zones lombaires incluses).

• Donne une sensation de bien-être immédiat.

• Stimule l’organisme tout entier.

Conseils :

A pratiquer au sol (sur un tapis confortable), sur table de massage ou sur un lit.

Au sol, pour un meilleur confort, le masseur peut poser un coussin sous ses genoux, et si le receveur est très cambré, il peut en mettre un sous son ventre.

Pour cette manoeuvre, l’utilisation d’un peu d’huile versée dans la paume du masseur est conseillée.

Mode d’emploi :

Le receveur est allongé, de préférence les bras le long du corps, paumes vers le ciel. Le masseur, agenouillé, se tient au niveau de sa tête. Ses paumes sont posées à plat sur le dos, les deux pouces à 2-3 cm de la colonne vertébrale.

Le masseur exerce une pression glissée, continue, avec les pouces, tout le long des muscles paravertébraux, en balançant (en transférant) le poids du corps en avant.

Le trajet (descente) se fait depuis le haut du dos jusqu’au sacrum. Le mouvement se termine en éventail, en remontant très légèrement par les côtés doigts ouverts. Ce massage sera répété plusieurs fois avec des pressions différentes.

A savoir :

C’est le poids du corps du masseur qui, en basculant en avant, donne la pression au niveau des pouces, pression qui pourra être dosée en fonction du balancement (par exemple : un peu moins de pression en passant sur le creux lombaire et au contraire un peu plus à l’arrivée sur le sacrum).

Pour un geste parfaitement détendu, la pression glissée se réalise sur le temps de l’expiration.


Les formations en lien avec les techniques évoquées


Découvrir les autres fiches pratiques :