Les animaux et la Relaxinésie

vacheNous vous proposons de découvrir cet étonnant témoignage d’Eric Michels qui a suivi auprès de notre école les stages de Massages minute et de Relaxinésie & Stretch-massage. Un grand merci à lui pour ce partage !

« Je travaille en agriculture principalement en élevage bovin. Avec les méthodes d’élevage moderne les contractures et divers blocages sont monnaie courante. Pourtant des interventions en pratiques manuelles de type reboutage permettent à l’animal de retrouver sa mobilité initiale, d’évacuer nombre de crispations, donc d’améliorer sa santé et sa longévité !

C’est à ce titre là que je vais vous faire part de l’intégration de certaines manips de Relaxinésie dans mes pratiques de rebouteux. Dans les stages (Massages minute, Relaxinésie) que j’ai pu suivre à l’IFJS, on apprend les techniques et positions pour « PRATIQUER » mais on vit aussi l’expérience du « RECEVEUR » qui ressent, visualise intérieurement les différents effets que produisent sur lui les manips de son ou sa collègue stagiaire. Ainsi lorsqu’on se retrouve seul, on peut s’appuyer sur ces deux formes d’apprentissage.

Dans le cas du lâcher prise que provoquent les mouvements de mobilisation, d’ondulation, de vibrations exécutés en Relaxinésie, on s’aperçoit vite que muscles, fascias, tendons, etc. abandonnent leur état d’alerte et de crispation pour « mieux se laisser faire ».

Dans le cas des bovins qui sont des animaux lourds, j’initie au niveau de la colonne vertébrale une sorte de balancement droite/gauche, d’abord de façon imperceptible, puis j’amplifie le geste dans son intensité et son mouvement de façon à obtenir une sorte d’ondulation de serpent de la colonne vertébrale. Toutes les impulsions doivent être douces mais faites avec intention et alors le miracle se produit : on sent, on écoute la libération des tensions, des contractures, le corps animal se lâche… Ainsi, on repère mieux «  la vertèbre démise » et la «  poussette » de réparation est bien plus efficace. Il arrive assez souvent, sur des animaux confiants, que la perte de pesanteur autour de la vertèbre laisse celle-ci revenir toute seule à sa place initiale !

On finit alors la manip avec un stretch en s’aidant de la queue de l’animal, qui une fois en tension, donne l’impression de s’allonger de plusieurs centimètres. Avec certains animaux, on peut même pratiquer une Relaxinésie avec les pattes, c’est idéal pour des repositionnements de bassin après les mises bas.

Voilà Joël, la magie de ta Relaxinésie a conquis aussi le monde animal et les vaches, moutons chevaux… qui y ont goutté, en gardent la saveur ».